Les partis d’extrême droite sont-ils racistes ?

lundi 24 mars 2014
par  UD CGT 71

Comme nombre de ses homologues européens, le Front national défend une ligne politique faisant des étrangers la source des maux de notre société.

Son programme est construit sur le principe de la priorité nationale, clairement tourné contre les immigrés ; ses expressions publiques stigmatisent de manière systématique les populations d’origine étrangère, en particulier celles de confession musulmane et, plus récemment, les Roms. Le FN peut donc sans ambiguïté être qualifié de xénophobe.

D’ailleurs, plusieurs de ses dirigeants (Jean-Marie Le Pen, Patrick Binder, etc.) ont été condamnés pour incitation à la haine raciale. Historiquement,
l’extrême droite française s’est toujours opposée à la République qu’elle aimait à qualifier de « la gueuse ». Aujourd’hui, avec un discours habile, elle se prétend défenseur de la République et de la laïcité. Mais le FN a l’indignation variable. Par exemple, Marine Le Pen compare les prières de rue des musulmans à l’occupation allemande, mais reste silencieuse lorsque Civitas fait des prières de rue lors des manifestations contre le mariage pour tous. Voir document en pièce jointe.

4 pages FN