La situation exige un accord ambitieux

vendredi 5 octobre 2012
popularité : 40%

Le taux de chômage des jeunes et des seniors, pose l’exigence d’une prise en compte nouvelle et ambitieuse par les entreprises de la situation de ces catégories vis-à-vis de l’emploi. L’accord national interprofessionnel sur l’emploi des seniors a montré ses limites : peu d’accords dans les entreprises, beaucoup de plans d’action, trop peu de résultats effectifs concernant le maintien dans l’emploi.

Or, le projet patronal présenté lors de cette deuxième séance de négociation reste dans le même schéma : comment profiter des aides et échapper aux pénalités en ayant le moins de contraintes possibles. C’est un projet qui n’est pas à la hauteur des enjeux.

Il est indispensable de se saisir de cette occasion pour impulser une dynamique de négociations de branches et d’entreprises pour l’emploi des jeunes et des seniors.

La CGT revendique :

• L’obligation d’un accord collectif dans les entreprises et groupes de 50 à 300 salariés comme dans les plus de 300 salariés.

• Le plan d’action ne pourrait être acceptable qu’après l’échec de négociations, s’il existe un accord de branche et si ce plan est validé par les Institutions Représentatives du Personnel.

• Des engagements chiffrés concernant la création d’emplois pour les jeunes et le maintien dans l’emploi des seniors, dans l’objectif d’un accroissement de l’emploi.

• Des engagements précis sur la qualité de l’emploi des jeunes comme des seniors. La réduction de la pénibilité, l’amélioration des conditions de travail et la diminution de la précarité ne peuvent plus être absentes des politiques d’emploi des entreprises. La formation et la reconnaissance des qualifications doivent aussi être garanties.

• Les aides et les allègements de cotisations doivent être conditionnés à la réalisation de ces engagements.

Le patronat semble pressé de conclure cette négociation, mais à quoi servirait un accord sans efficacité ? Nous ne pouvons plus nous contenter de déclarations de bonnes intentions.

Tous les participants à la négociation considèrent que la question de l’emploi des jeunes et des seniors doit être traitée sérieusement, il est temps d’en faire maintenant la preuve en améliorant substantiellement ce projet.

Montreuil, le 5 octobre 2012




Sites favoris


14 sites référencés dans ce secteur

Brèves

11 janvier 2016 - Le 28 janvier, l’UL du Mâconnais tiendra une assemblée générale

Le 28 janvier, l’Union Locale Cgt du Mâconnais tiendra une assemblée générale. A cette occasion tous (...)

11 novembre 2015 - Le 24 novembre, les retraités seront mobilisés pour le pouvoir d’achat

Après avoir déposé plus de 100 000 cartes pétitions auprès du Président de la République, le 24 (...)

10 novembre 2015 - Les 18,19 et 20 novembre, les syndicats CGt des finances publiques appellent à la grève...

...Dans ces professions, 2130 suppressions annoncées pour 2016 !!!
Pour la défense de l’emploi, (...)

9 novembre 2015 - Le 24 novembre, l’UL du Mâconnais tiendra une assemblée générale

Le 24 novembre 2015, l’Union Locale Cgt du Mâconnais tiendra une assemblée générale des (...)

4 novembre 2015 - Les salariés de LDC Louhans en grève contre les pressions syndicales

Cliquez sur tract ci-dessous pour l’agrandir